banniere theatre

Le théâtre à Vaucanson

Bienvenue sur le blog des options et spécialité théâtre du lycée Vaucanson.

Le spectacle !

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Séance du 21 novembre :

 

Avant notre dernière répétition de notre représentation sur scène, nous nous sommes échauffés.

Nous nous sommes allongés sur le sol, nos yeux étaient fermés, nos genoux soulevés et nous travaillions notre respiration.

 

Nous avons commencé la répétition en retravaillant notre texte, nous avons fait de notre mieux pour bien enchaîner nos textes et parler le plus fort et le plus clairement possible.

 

Ensuite l’autre groupe de théâtre de 504 nous a rejoint pour poursuivre la répétition.

Nous avons tous pris notre place sur scène, observé la personne qui contait son texte et ainsi de suite. Avant de se positionner sur la scène, nous nous sommes mis à la queu-leu-leue en deux groupes ( à la droite de la porte et un autre à la gauche de la porte ) et nous nous sommes dirigés sur la scène.

Nous y sommes montés et tassés au beau milieu d’elle.

Nous avons baissé la tête pendant trois secondes, puis levé puis regardé le public.

Enfin nous avons pris nos positions et poursuivi.

A la fin, au moment où Margaux se levait, nous nous sommes tous rendus au devant la scène et à la fin de sa réplique, salué le public.

Nous avons répété ainsi jusqu’à la représentation.

 

 

Avis personnel :

 

J’ai beaucoup apprécié cette dernière séance, elle m’a permis de voir le fruit de notre travail accompli durant tout un trimestre que je n’ai pas vu s’écouler.

 

 

Clara

Séance du 18 novembre

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Séance du 18/11

En début de séance, nous avons fait le «jeu du bâton». Un élève tenait un bâton qui était un sabre laser et on devait faire des gestes avec tandis que les élèves en face devaient éviter le sabre en se baissant ou en sautant pour ne pas se faire éliminer. Cela avait pour but de travailler nos réflexes en réagissant rapidement tout en s'échauffant.

Ensuite, on a formé un cercle et on devait mémoriser un geste associé à un son qui soit continuait le mouvement, soit changeait le sens, soit passait le tour du suivant. Le but était de savoir mettre de l'énergie avec une bonne intonation sur scène ainsi que de savoir mieux mémoriser, et d'être rapide, de faire jouer nos réflexes.

Après, on s'est entraîné sur le texte « Y penser sans cesse » en vue de la représentation du 21/11. On a retravaillé le texte et les déplacements.

Pour finir, nous avons formé 2 groupes de 8 pour une improvisation. On devait raconter un souvenir comme un flashback avec un lien passé-présent grâce à certaines personnes qui racontaient le souvenir et d'autres qui le faisaient.

J'ai trouvé cette séance super agréable et très intéressante avec plein d'activités différentes !

 

Sidonie

Séance du 7 octobre

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Séance du 7 octobre

Nous avons débuté la séance par regarder les photos de nos visages qui vont être utilisées pour la pièce de théâtre « y penser sans cesse ». Les photos dont il est question ont été prises la semaine auparavant.
Ensuite, nous sommes tous montés sur la scène, un début de mise en place a été fait : une partie des élèves est debout sur des cubes de bois et les autres sont debout aussi mais devant les cubes. Nous avons chacun récité notre bout de texte à la suite dans l’ordre. Nous n’avions pas notre feuille avec nous, donc quand un élève avait un trou de mémoire, les professeurs nous aidaient. Toute cette première partie a duré à peu près 20 minutes.


Suite à tout cela, pour réviser notre bout de texte pour la pièce de théâtre, nous sommes descendus de la scène et avons fait une marche dans l’espace tout en le lisant à voix haute (chacun notre texte), cela pouvait être assez gênant d’entendre les autres personnes parler à voix haute mais finalement c’est un super exercice de concentration, le fait de marcher, d’entendre les autres et de lire son texte en même temps demande une immense concentration pour ne pas se tromper dans les mots ou encore de sauter des phrases.


Après cet exercice, nous sommes de nouveau remontés sur la scène, avons repris nos places et repris la récitation des textes chacun notre tour, puis nous nous sommes assis et racontés ce que notre bout de texte veut dire pour nous, la signification en quelques sortes. Puis, suite tout cela, la fin du cours était arrivée.



Morgane

séance du 17 octobre

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Dans la séance du 17 Octobre 2019, au moment de l'échauffement, nous avons créé des groupes de 4 personnes. Dans ce groupe, nous avons dû faire un relais de marche où seulement une seule personne devait marcher. On ne pouvait pas communiquer entre nous. Cet exercice m'a paru assez facile car lorsque l'on est peu, c'est plus facile de visualiser tout le groupe et de savoir quand ils peuvent potentiellement partir.
Ensuite comme autre échauffement, nous avons dû marcher dans la salle de façon désordonnée et nous avons dû faire un relais de parole où l'on devait compter les chiffres. Si deux personnes répétaient un même chiffre en même temps alors nous devions recommencer à 0. Notre record à été battu car il est arrivé jusqu'au nombre 17. J'apprécie beaucoup cet exercice car nous devons être à l'écoute des autres et ne pas avoir un rythme régulier afin d'arriver à battre notre record.
Puis nous avons commencé le cours en faisant une répétition du groupe avec nos textes pour savoir l'ordre dans lequel on passe. On prenait du temps pour chaque personne pour savoir l'intention, la manière dont on parle et avec quelle posture on la joue. C'était intéressant de savoir les textes des autres et de découvrir la manière avec laquelle on doit jouer mais, cela a été aussi long car certaines personnes n'arrivaient pas avoir la bonne prononciation pour leur texte. Nous avons fait une dernière répétition avec tout le monde et cela était plus fluide.
Margaux

Séance du lundi 14 octobre

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Séance du Lundi 14 octobre


Lundi, nous avons commencé par un échauffement dans lequel nous devions marcher dans la salle, chaque personne devait énoncer, à tour de rôle, un chiffre. La difficulté était d’éviter que tout le monde dise le même chiffre au même moment, le but étant d’apprendre à s’écouter et de former un collectif. Dès que deux personnes prenaient la parole en même temps, nous recommencions à compter à partir de 1. Nous avons réussi à atteindre 49, ce qui est assez exceptionnel !

Pour poursuivre notre échauffement, des exercices d’improvisation ont été réalisés :
- Deux rôles ont été attribués, une des personnes racontait, avec beaucoup d’enthousiasme, ce qui lui était arrivé le matin, et l’autre personne devait agir comme s’il était désintéressé ;

- Le deuxième exercice était de faire l’inverse, une personne racontait ce qui lui était arrivé le matin, avec peu d’entrain, puis l’autre l’écoutait en étant très captivé.


Par la suite, nous sommes montés sur scène pour continuer à réviser nos textes mais également s’entraîner à être en jeu.

 

Adélie

Jeudi 10 octobre 2019

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Jeudi 10 octobre 2019

 

Pendant cette séance, nous avons étudié le texte de Marie Ndiaye, Y penser sans cesse.

Tout d’abord, nous avons séparé le texte en 15 parties logiques.

Ensuite, nous avons eu 10 minutes pour nous familiariser avec nos paragraphes et pour certains élèves des groupes de mots ou des phrases.

Après, nous sommes montés sur la scène, nous nous sommes assis et nous avons expliquer nos parties avec nos propre mots.

C’est une histoire à double temporalité : 2008 – 1943 qui raconte la vie d’une mère et son fils déménageant dans une vieille bâtisse à Berlin. Très vite le fils ressent la présence d’un enfant et sa famille ayant vécu en 1943 dans la même maison. Il s’isole petit à petit envahi par le vécu de la famille déportée. L’histoire tragique de cette famille interroge le jeune enfant sur le propre passé de sa mère dont il ignore tout.

Puis, à la fin de notre explication nous avons essayé de l’interpréter et donner nos impressions.

Pour conclure notre séance, nous sommes montés sur des caisses qui longeaient les murs de la scène pour être surélever et nous avons effectuer une lecture fluide dans l’ordre de nos passages dans le texte. Cette séance, je pense nous a beaucoup aidé à comprendre le texte et à pouvoir l’apprivoiser.

 

Héléa

Séance du 30 septembre

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Séance de pratique du Lundi 30.09.2019 :

 

Comme chaque lundi matin, nous avons commencé par « l'équilibre de la balance ».

 Nous devions ensuite choisir un animal afin de l'imiter (comment il se déplace ainsi que le « son » qu'il fait). Chaque personne devait ensuite se caler sur le son et la démarche de son voisin, et ce jusqu'à ce que le groupe devienne un seul animal.

Puis, nous devions créer un rythme avec nos 4 membres tout en produisant un son, ensuite suivi d'un « engrenage » de rythme avec les autres : il fallait que notre mouvement touche un endroit du corps d'un de nos camarades de sorte que cela fasse une sorte « d'engrenage de rythme ».

Le dernier exercice consistait à apprendre une phrase du texte Y penser sans cesse” de Marie NDiaye et monter sur scène afin de la dire de 15 manières différentes : cela a permis de voir qu'il existait mille et une façon de prononcer une phrase sans changer forcément l’intonation, mais qu'on pouvait varier sur le rythme.

 

Alicia.

Séance du 10 octobre

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Jeudi 10 octobre

 

Nous avons débuté la séance par regarder les photos de nos visages qui vont être utilisées pour la mise en voix du récit « Y penser sans cesse ». Les photos dont il est question ont été prises la semaine auparavant.


Ensuite, nous sommes tous montés sur la scène, un début de mise en place a été fait : une partie des élèves est debout sur des cubes de bois et les autres sont debout aussi mais devant les cubes. Nous avons chacun dit notre bout de texte à la suite dans l’ordre. Nous n’avions pas notre feuille avec nous, donc quand un élève avait un trou de mémoire, les professeurs nous aidaient. Toute cette première partie a duré à peu près 20 minutes.


Suite à tout cela, pour réviser notre bout de texte pour la pièce de théâtre, nous sommes descendus de la scène et avons fait une marche dans l’espace tout en le lisant à voix haute (chacun notre texte), cela pouvait être assez gênant d’entendre les autres personnes parler à voix haute mais finalement c’est un super exercice de concentration, le fait de marcher, d’entendre les autres et de lire son texte en même temps demande une immense concentration pour ne pas se tromper dans les mots ou encore de sauter des phrases.


Après cet exercice, nous sommes de nouveau remontés sur la scène, avons repris nos places et repris la diction des textes chacun notre tour, puis nous nous sommes assis et racontés ce que notre bout de texte veut dire pour nous, ce que nous ressentons, sa signification en quelque sorte. Puis, suite à tout cela, la fin du cours était arrivée.

 

Mathilde

Compte rendu de la séance pratique du 23/09/19

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

 


Nous avons commencé par nous échauffer en frottant notre voisin de droite puis nous avons marché dans l’espace. Ensuite, on devait désigner un objet dans l'espace et le pointer du doigt tout en disant à haute voix son nom à tout de rôle, on devait désigner un et décaler son nom avec l’objet désigné précédemment. Dès qu'on se trompait, le reste du groupe nous applaudissait. Le but est de montrer qu'il ne faut pas avoir peur du regard des autres en impro, qu'on peut se tromper et que ce n'est pas grave.
Ex: *désigne une porte* “porte!”
      *désigne une chaise* “porte!”
      *désigne le plafond* “chaise!” 
       etc...


On a lu ensuite un texte de Marie NDiaye “Y penser sans cesse” qui n’avait aucune ponctuation. Nous avons travaillé ce texte pour en comprendre le sens, le sous-texte, l'implicite et le secret auquel la mère « pense sans cesse ». Après avoir mis la ponctuation, on l’a lu une deuxième fois. Ce sera le texte qui servira de support à notre représentation.

Point de vue personnel : j'ai trouvé cette séance moins intéressante et drôle que les autres séances.

 

Daphné.

Visite du CDNT par les options théâtre de Seconde

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Séance de Théâtre du 26 septembre 2019

Jeudi dernier, nous avons pris le tram pour aller visiter le théâtre de l'Olympia de Tours.

Sur place nous avons été accueillis par un comédien qui nous a d'abord conduits dans la salle principale, là où des techniciens préparaient le spectacle du soir.
Le comédien nous a alors raconté l'histoire du bâtiment.

Après la seconde guerre mondiale, chaque pays a dû faire des choix sur leur façon de se reconstruire, la France a préféré valoriser la culture. Ainsi, dans certaines villes, des centres dramatique ont vu le jour, celui de l'Olympia en fait partie, il a été inauguré en 2002.
Ces centres diffusaient des pièces de théâtre, nouvelles ou antiques, le principal était que tout le monde puisse y aller, le prix des places était très abordable.
Depuis la création des centres dramatiques, c'est l'Etat qui finance les acteurs les techniciens et le reste du personnel du théâtre en échange de trois missions :
La création : le metteur en scène doit créer ou réadapter une pièce.
La diffusion : le théâtre doit aussi diffuser les créations des autres dramaturges.
La formation : les pièces doivent faire réfléchir le grand public.

Plus tard lors de la visite, nous avons pu observer la maquette du centre et comprendre l'architecture de celui ci. En effet, l'espace disponible pour la construction imposait de nombreuses contraintes aux architectes : occuper une parcelle restreinte (18 × 40 mètres), s'intégrer dans un environnement urbain dense et respecter la présence d'un temple romain en sous-sol.

Les différents espaces s'imbriquent donc les uns dans les autres : sous les gradins se trouvent le bar et le hall d'accueil, au-dessus duquel s'inscrit la salle de répétition, qui elle-même soutient le foyer.
Ces quatre étages sont desservis par deux escaliers croisés en façade a double révolution, comme à Chambord, pour rappeler la région. Ils ont aussi pour but de perpétuer la tradition de pouvoir se « montrer aux autres », comme un défilé (tenues, bijoux ...), ce qui se faisait à l'origine dans le salle de représentation (d'où sa forme en arc-de-cercle) ce qui est impossible dans le théâtre car les gradins ne sont pas en demi- cercle mais en longueur.
Ces escaliers sont visibles de l'extérieur grâce à un habillage de verre et de résille métallique.
Les coulisses sont accolées au bâtiment principal, tandis que les bureaux forment un porche au-dessus de l'entrée de la cour voisine.
Au cœur du bâtiment se trouve la salle de spectacle : un plateau de 13,30m x 12,20m et une jauge de 450 places.
Nous avons ensuite observé le sol à l'entrée du théâtre. Celui ci est composé de plaques rétro éclairées en verre opaques censées représenter une piste de danse.
Chaque bâtiment publique doit consacrer 1% du coût de fabrication de celui ci pour créer une œuvre artistique, l'architecte a fait le choix de ces plaques afin de protéger les vestiges du temple romain (découverts lors de la construction du bâtiment), et de mettre le public dans la lumière. Depuis, un arbre y a élu domicile.
Pour poursuivre la visite nous avons suivi le comédien, qui nous a amené jusqu'à la salle de répétition. Cette salle est simple, il y a 4 murs et un parquet, mais c'est suffisant pour imaginer et créer une pièce. Comme la salle est insonorisée, des comédiens peuvent répéter un spectacle tandis qu'un autre est joué dans la grande salle. Cette pièce sert aussi de salle de réunion quand il faut statuer sur les choix d'interprétation de la pièce.

Ensuite nous sommes passés par le foyer, lieu où les comédiens se reposent ou boivent un café, ce qu'ils peuvent également faire sur la terrasse située sur le toit, avec une vue magnifique sur la ville et ses monuments ;

Nous sommes ensuite arrivés dans les loges, lieu où les comédiens se préparent avant le spectacle. Nous avons pu consater que les miroirs pour se maquiller étaient dotés de dix ampoules, qui servent à éclairer toutes les faces du visages.
Au dessus de la porte d'entrée des loges se trouve un haut-parleur pour annoncer le début du spectacle. Un micro placé sur scène retranscrit le spectacle en cours, de cette façon, les comédiens qui se préparent savent à quel moment monter sur scène.

J'ai trouvé cette visite particulièrement intéressante. Pouvoir entrer dans les coulisses d'un tel lieu fut un privilège. Comprendre le fonctionnement interne, l'organisation des différents corps de métiers, mais aussi les choix des architectes lors de la construction en fonction des contraintes imposées fut captivant et instructif.
A présent il me tarde d'aller y voir L'Ile des esclaves de Jacques Vincey, en ayant à l'esprit tous ces tenants et aboutissants !

Enzo

Séance de pratique du jeudi 19 septembre

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Séance 3

1.Exercice de « la plume » qui consiste à imaginer une plume que l’on doit faire voler avec son souffle. C’est à la fois un exercice de concentration, d’imagination et de respiration.

2. Exercice mémorisation avec en premier temps nommer les objets que l’on voit puis dans un deuxième temps faire la même chose mais en nommant l’objet que l’on a vu avant ! Le but est de ce concentrer pour ne pas se tromper en disant l’objet que l’on voit et non celui d’avant... tout en espérant se tromper, car l'on est alors chaleureusement applaudi !

3.Lecture d’un texte de Marie Ndiaye, Y penser sans cesse.

Analyse sur la construction du texte :

-Nous avons pu remarqué qu’il n’y avait pas de ponctuation ou très peu (forme poétique).

-le texte est difficile, étrange, complexe.

-Il y a des répétitions de mots et des mots allemands aussi.

Le sujet du texte :

-Il y a une double temporalité (2008-1943).

-Il y a deux personnages, une mère et son fils.

-l’enfant veut en savoir un peu plus sur la jeunesse de sa mère, qui n'arrive pas à lui répondre facilement, comme si un secret la taraudait.

-Cela parle aussi de la seconde guerre mondiale en filigrane (« camp de concentration »,  « wagon », « 1943 ») car la mère et l'enfant expatriés de France habitent à Berlin dans une maison autrefois habitée par une famille juive dont l'enfant a été emmené dans des camps.

  • L'enfant de 2008 sent cette présence de l'autre enfant.

Un texte déroutant, que nous allons apprendre en vue d'une présentation publique.

 

Noane.

Séance du 4 septembre : la rentrée !!

Écrit par MME CHOFFAT. Publié dans Secondes option théâtre.

Résumé de la séance du jeudi 4 septembre 2019

 

 

 

Pour commencer nous avons du marcher dans la salle et à certains moments s’arrêter pour enlacer la personne la plus proche de nous. Ensuite, nous nous sommes présentés à tour de rôle en s’asseyant sur scène.

Nous avons fait un autre exercice qui consistait à commencer une histoire puis à improviser une suite par rapport à l’élève précédent.

Enfin, nous avons terminé par un dernier exercice pour faire travailler nos mémoires: tous en cercle, un élève fait un premier mouvement que la personne à sa gauche doit reproduire puis enchaîner en y ajoutant son propre geste, et ainsi de suite.