Français

Bienvenue sur le site de Français et littérature du Lycée Vaucanson

Récit corallien

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Français

Dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, une dizaine d’élèves issus des secondes 510 et 511 ont écrit un « récit corallien », polyphonique et collaboratif.

Nous faisons face actuellement à une pollution de l’océan sans précédent. Les récifs coralliens n’ont jamais été autant en danger. Hommes, machines, animaux marins sont là pour en parler, essayer d’alerter, protéger et tout changer…

Pour en savoir plus, lisez le livre en cliquant sur le lien ci-dessous.

Bonne lecture !

couverture

Le merveilleux voyage de mme Cavendish

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Travaux d'élèves

Que désigne le nom Cavendish lorsqu'il n'est pas le patronyme d'un célèbre  cycliste ?  Si vous ne le savez pas, c'est que vous ne faites pas assez attention à ce que vous consommez lors de vos repas !

Pour en savoir plus, lisez la nouvelle écrite par des élèves de seconde dans le cadre de l'A.P de Français !

le livre est là

Image1

Ambiance série noire

Écrit par jbm le . Publié dans Travaux d'élèves

Le petit texte qui suit a été rédigé par un élève de seconde suite à la visite de l'exposition Willy Ronis au Chateau de Tours. La photo a servi de source d'inspiration à cette ambiance "Série noire"...

 

Le brouillard commençait déjà à s'installer, alors que j'allais chercher mon dernier client. Cette journée avait été longue mais elle allait bientôt s'achever. Mon client m'avait indiqué qu'il serait à la hauteur du numéro 27 de la rue Muller, dans le quartier Montmartre. C'était un de mes quartiers préférés : le point le plus haut de Paris qui s'étendait le long de la Seine et jusqu’où portait le regard les jours de beau temps. Dans cette nuit d'hiver, les piétons se faisaient rares. Soit ils marchaient vite pour éviter d'être trop mouillés par la légère bruine qui tombait, soit ils avançaient gaiement en sifflotant, contents d'avoir fini leur journée de travail. J'arrivai enfin au lieu de rendez-vous ; mon client était là. C'était un homme barbu, grand et fin, vêtu d'un long manteau qui lui descendait jusqu'aux genoux. Un haut de forme recouvrait sa tête et dans sa main, une canne. J'arrivais à sa hauteur, Willy-Ronis-rue-Muller-1934lançant par la fenêtre :
- B'soir msieu rentrez vite il fait froid dehors ! Alors, je vous emmène où ?
- Bonsoir, amenez-moi au 18 de la rue du Commerce, quartier Grenelle s'il vous plaît.
- Très bien, allons-y."
Nous nous dirigions vers en direction de Grenelle. Au bout de quelques minutes je me rendis compte qu'une voiture noire avec deux passagers à bord nous suivait. Vu l'heure, la circulation était moindre, il était donc facile de s'en rendre compte .
 « Msieur, je crois que nous sommes suivis. »
Il me répondit aussitôt d’un air inquiet :
« Semez-les, ils sont venus pour moi. J’arrondirai la course. »
Je m’étais donc mis à rouler très vite. Je prenais les virages très serrés pour les distancer mais ils étaient toujours sur nos talons. Grâce à mes trente années de métier et a la parfaite connaissance des rues de Paris, la ville n’avait presque plus de secrets pour moi. Je m’engageais dans des rues de plus en plus étroites pour les semer. Nous foncions à une folle allure, essayant d’être imprévisibles aux intersections et les pneus crissaient... Mais la voiture était toujours derrière nous. Au bout d’une dizaine de minutes, nous allions passer une ligne de tramway. À cause de la brume et de la nuit j’avais eu du mal à l’apercevoir, une rame sortie de nulle part me surprit. Je roulais trop vite. Je n’eus pas le temps de freiner...

Un poète au lycée

Écrit par jbm le . Publié dans Français

Dans le cadre du Printemps des poètes, et par l'entremise de Mme Texier, présidente de l'association tourangelle qui en fait une promotion active, les élèves de première 612 ont accueilli au CDI un poète qu'ils ont découvert à travers un recueil abordé en cours de français.A.Laabi 01

Voici l'écho de la rencontre, rédigé par Marjorie et Alexandre.

      Rencontre avec Abdellatif Laâbi

    Le lundi 6 mars 2017, au cours d'une séance de français, nous avons eu le plaisir de recevoir le poète marocain Abdellatif Laâbi. Lors de cet entretien, nous avons pu lui poser quelques questions, auxquelles il a répondu de manière précise et franche…

Le prix TMV-Boîte à Livres du lycée Vaucanson

Écrit par MME CHOFFAT le . Publié dans Français

 

La classe de Première L s'est attelée à la lecture des cinq romans sélectionnés pour le prix TMV-Boîte à Livres afin d'élire elle aussi, son préféré. Les grandes et les petites choses de Rachel Kahn, L'Appel des éléphants de Martine Le Coz, Sans état d'âme d'Yves Ravey, Un autre monde de Michka Assayas et Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon ont donc fait l'objet d'une lecture -marathon, accompagnée de débats.  

atelier 3

Option Théâtre : Rencontre avec Alexis Armengol

Écrit par MME BELLET le . Publié dans Français

Les élèves d'option Théâtre ont reçu au lycée le metteur en scène Alexis Armengol. Un entretien d'une heure autour du métier de metteur en scène et de la dernière création d'Alexis Armengol : A ce projet personne ne s'opposait. 

"Café noir" pour l'Option Théâtre

Écrit par MME BELLET le . Publié dans Articles

20150923 100130 

Mercredi 23 septembre 2015, les élèves d'option théâtre, seconde et première, ont participé à un stage de danse au lycée. Le travail était dirigé par Claire Haenni, danseuse et chorégraphe professionnelle, et encadré par Mmes Choffat et Bellet, professeurs de théâtre au lycée.

Voici l'article rédigé par Lou Deiss-Veinière, élève en option théâtre seconde :

Rencontre avec Ahmed Kalouaz

Écrit par Secrétariat de la scolarité le . Publié dans Articles

Vendredi 3 mai, les élèves de 512, ont rencontré l'écrivain Ahmed Kalouaz au CDI, à l'issue d'une étude de son œuvre avec Madame Leroux. Pendant deux heures, les élèves ont échangé avec l'auteur à propos des romans qu'ils avaient lus, du métier d'écrivain et de son parcours d'enfant d'immigrés algériens dans les années cinquante. La rencontre a été riche et chaleureuse ; elle s'est terminée par une séance de dédicaces et le verre de l'amitié ! Un grand merci à Monsieur Kalouaz !

Kalouaz photo 2

 

Site Français-Lettres, nouvelle saison en vue

Écrit par jbm le . Publié dans Français

Depuis que le lycée Vaucanson s'est doté d'un site web voilà plus de dix ans, il existe des pages consacrées au français et à la littérature (voyez par exemple cette archive de novembre 2002). On trouve encore aujourd'hui le site un peu dormant qui en est l'héritage. Il comporte des ressources encore valides et d'autres qui sont davantage de l'ordre du souvenir ou de l'archive. L'ensemble de ces ressources anciennes restera bien sûr disponible.

lectureLiseuse

Mais aujourd'hui, profitant d'un nouveau système de gestion des contenus plus facile et plus ouvert, nous entreprenons une nouvelle version du site. Voici quelles en seront les particularités :

  • Chaque enseignant pourra y participer sans barrière technique embarrassante. Après la classique identification par mot de passe, il suffira de cliquer sur "écrire un article" et de le publier dans la catégorie "Français"
  • Les participations des élèves seront encouragées, soit directement sur le site avec un statut de "rédacteur" (ce qui laisse à l'enseignant la possibilité de réviser et publier ou non), soit par l'intermédiaire des  professeurs qui se chargeront de copier/coller les documents réalisés. Les TPE par exemple peuvent être une occasion de mise en valeur des travaux réalisés, mais bien d'autres activités peuvent aussi figurer comme "en vitrine"
  • Les articles pourront être consacrées à l'actualité de l'enseignement du français et de la litérature au lycée : par exemple annonce de programme pour l'année scolaire prochaine, derniers conseils avant le bac pour les révisions, les répétitions en cours et spectacles à venir des élèves de l'option Théâtre, etc.
  • ... et bien d'autres possibilités.

Bon d'accord, tout cela va se faire progressivement, mais d'ici la rentrée de septembre prochain nous devrions pouvoir vous proposer des pages nouvelles et un site refait à neuf.

Vous avez des idées, vous souhaitez participer, contactez M. Marcon au lycée ou par mail jean-bernard.marcon arobase orleans-tours.fr

Rencontre avec Valérie Rouzeau, poète

Écrit par Alice W. (1e L) le . Publié dans Français

« Vivre-écrire... », notre rencontre avec Valérie Rouzeau

Nous vous proposons d'abord quelques-unes de nos réactions et impressions, puis le compte-rendu détaillé proposé par Alice

Au cours de cette entrevue, nous avons rencontré pour la première fois une poète vivante et charmante. Humble mais captivant l'attention de tout le monde, elle a su allumer en nous la flamme de la poésie. Comme en témoignent beaucoup, le simple fait qu'elle parle procure une agréable sensation et même une émotion sensible. « Elle dégageait vraiment une émotion, par sa présence et sa parole », comme dirait Charlène.

Pour Laurane, cette rencontre a permis de mieux appréhender ses poèmes. « Le fait qu'elle fasse rarement des rencontres en collèges et lycées donnait l'impression d'être des ''élus '' », précise t-elle. Camille quant à elle est satisfaite de cette entrevue au cours de laquelle elle a pu « mettre un visage sur ces poèmes et de comprendre les raisons qui l'ont poussée à écrire ceux-ci ».

Pour Clémentine, sa personnalité intéressante contraste avec ses poèmes qui laissent un goût d'inachevé. Fatoumata a quant à elle fortement apprécié la personnalité de l'auteur, qui bien qu'elle soit connue n'est pas extravagante et a su s'adapter à notre « ivresse de la jeunesse ».

Elle a su passer outre sa peur de la communication pour nous procurer deux heures d'intenses émotions et nous laisser entrevoir une partie « cachée » de son vécu. Pour combattre sa timidité, angoisse récurrente au long de sa vie, elle utilise son humour et son côté dérisoire pour se métamorphoser en une autre Valérie Rouzeau…

(Charles C.)

 

C'est dans un silence semi-religieux que nous avons accueilli Valérie Rouzeau (elle a fait le trajet depuis Nevers juste pour nous), auteur de poésie depuis sa plus tendre enfance et au pied foulé depuis trois semaines déjà.

D'emblée, elle nous a confié qu'elle n'aimait pas les collèges et les lycées, parce que ça lui donne l'impression de rentrer dans une caserne, et elle s'y sent mal à l'aise. Ce sentiment lui provient de son histoire personnelle mais aussi de sa recherche quotidienne de liberté. Celle qui prétend être timide et gênée par la prise de parole orale nous a tout de même dévoilé un pan de son intimité pendant deux heures, ce mercredi 12 décembre. Un moment unique et extrêmement enrichissant.

rouzeau-visage

Déambulations

C'est à l'âge de sept ans qu'elle commence à écrire de la poésie. Oh, rien de bien fantastique, nous dit-elle, c'était juste pour occuper ses frères et sœurs quand elle devait les garder. Étant l'aînée d'un fratrie, elle confectionnait des marionnettes et des petits poèmes pour faire le spectacle, derrière le canapé.

Ces petits personnages faits de crayons de couleur pour le corps, d'une balle de ping-pong pour la tête et de coton hydrophile pour les cheveux marquent le point de départ, « ma première expérience est insouciante » explique t-elle. Car à l'époque, l'écrivain qui a reçu récemment le prix Guillaume Apollinaire avait d'autres plans d'avenir en tête : « Je pensais que je deviendrais clown. Ou bien pilote d'avion ! ».

(cliquez sur le bouton ci-dessous pour lire la suite)

En visite au musée...

Écrit par jbm le . Publié dans Français

Un 23 Novembre au musée des Beaux-Arts

   Le vendredi 23 novembre dernier, notre classe de première littéraire s'est rendue au musée des Beaux-Arts de Tours. L'objectif de la sortie étant de faire un écho artistique à notre séquence consacrée au mythe de Pygmalion, découvert en cours de Lettres.

  Pour cela, nous avons été reçus par Mme Dansault qui nous a invités à un riche parcours de découverte de diverses œuvres, dont deux consacrées au thème des représentations picturales du mythe étudié.

visite musée des beaux arts première L html m1fb9fc33

 

  La visite a commencé par l'apprentissage de la méthodologie d'analyse d'une œuvre artistique. Ainsi, pour décrire une œuvre, il faut commencer par décrire ce que l'on voit, avec des mots simples, en faisant un descriptif précis et factuel des éléments présents. Puis c'est seulement une fois que l'on a effectué un dépouillement systématique que l'on peut avancer vers une interprétation.

    Pour ce faire, notre guide nous a tout d'abord proposé une statue d'un Apollon Pythien, à partir duquel nous avons commencé notre voyage initiatique au cœur de l'Art.

     Nous avons pu reconnaître le dieu grâce à ses attributs (une flèche brisée dans sa main droite, un arc dans l'autre main ; la présence des restes d'un serpent sur le tronc d'un arbre où l'homme se tient en appui, dans une position dite de chiasme). L'adjectif pythien fait allusion au mythe d'Apollon et du serpent Python.

    Cette ronde-bosse antique date du Ie/IIe siècle avant Jésus-Christ mais il s'agit en fait d'un copie d'un antique grec. Bien que retrouvée en excellent état pour son « âge », elle présente quelques traces de restauration. Cependant, comme nous avons pu nous y méprendre, le pont présent entre son corps et son bras est d'origine. On peut aussi dire que cette représentation du Dieu respecte les kanôns (canons : les règles esthétiques de beauté) de l'époque.

    Nous avons poursuivi notre visite par la découverte de trois œuvres picturales.